Le Figaro

4 juin 2016

Obey était, en juillet dernier, de retour en France avec une exposition très engagée à la Galerie Itinerrance : Earth Crisis.
Toutes les oeuvres exposées étaient dans les tons de bleu et turquoise. Une façon pour l’artiste de « rappeler que nous devons prendre soin de l’air, de l’eau et de la végétation pour préserver notre planète ». Lors de la COP 21, en novembre dernier, Obey avait installé une sphère de 8 mètres de diamètre sous la Tour Eiffel.