Télérama

27 septembre 2018

« Pour soutenir la créativité dans le street art, il faut des murs publics, mais aussi des galeries et des ventes aux enchères. C’est un maillon de la chaîne alimentaire ! J’ai implanté ma galerie dans le 13e , et orchestré tous les grands murs du boulevard Vincent Auriol, qui ont depuis acquis une notoriété mondiale. Nouvelle étape, je voudrais maintenant instaurer un rendez-vous annuel de l’art urbain, d’une ampleur internationale, à Paris. » – Mehdi Ben Cheikh