artiste Katre installation exposition Molitor 2023

L’artiste Katre est de retour à la piscine Molitor

À travers l’exposition personnelle « Mémoire Vive » et son installation au sein du bassin extérieur, l’artiste Katre signe son retour à la piscine Molitor.

Artiste parisien, Katre débute le graffiti au début des années 1990. Intrigué par les terrains vagues et les espaces à l’abandon, il découvre à cette même époque la piscine Molitor et lui consacre sa maîtrise d’arts plastiques en 2001. Car la fascination de l’artiste pour les lieux à l’abandon est une occasion d’amener une réflexion sur l’occupation des territoires en milieu urbain.

Exposition hors les murs à MOLITOR du 27 janvier au 5 mars 2023

Cette réflexion s’appuie sur l’architecture des lieux, un travail photographique et de peinture. En atelier, il sérigraphie ses clichés noir et blanc sur toile pour y peindre ensuite une lettre de couleur vive – souvent la lettre K de son nom – assimilable à des traits explosifs intimement liés à une sensation de vitesse. L’œuvre finale, complexe, se caractérise par une composition dynamique et contrastée, les flashs de couleurs se confondant avec les gravats et barres métalliques bien réels des lieux photographiés.

Dans le cadre de l’exposition « Mémoire Vive » c’est Molitor qui est le sujet de cette démarche à la fois documentaire et artistique. Les œuvres présentées et réunies pour l’occasion s’appuient sur les photos prises par l’artiste durant la période où les piscines Molitor furent laissées à l’abandon. Les clichés rehaussés d’installations fictives et formes géométriques, caractéristiques de son travail, traduisent son appréhension instinctive de l’espace en images magistrales.

KATRE, installation sur les façades et les coursives du bassin extérieur de Molitor
KATRE, installation sur les façades et les coursives du bassin extérieur de Molitor, Paris, 2023 © Katre

Comme un prolongement de l’exposition, l’artiste a investi la façade et les coursives du bassin extérieur de Molitor. Avec des éléments géométriques, des éclats de lumière et des couleurs vives qui font sa signature artistique, Katre impose son style cette fois-ci dans un Molitor bien vivant et non plus abandonné.

De nuit, les principaux éléments de l’œuvre disparaissent pour laisser apparaître des flashs lumineux et colorés donnant une dimension plus onirique et rythmant le lieu le temps d’un hiver.

Exposition en entrée libre organisée avec la galerie Wallworks à Molitor

A propos de l’artiste Katre

Né en 1977, Katre réalise son premier graff en 1993. Dix ans après, il présente sa première toile où se mêlent peinture et photographie : une approche esthétique devenue sa marque de fabrique. Sa fascination pour les lieux à l’abandon est une occasion pour Katre d’amener une réflexion sur l’occupation des territoires en milieu urbain. En 2005 il publie un livre compilant ses photographies d’interventions artistiques dans les friches industrielles (et celles d’autres artistes urbains ayant la même passion), Hors du temps (éditions Colors Zoo), suivi par un second volet en 2013 aux éditions Pyramyd.

Aluminium brossé, bois de récupération mais également verre, matière exploitée par l’artiste à l’aide de traits et de tags à l’acide, Katre s’amuse des supports et aussi du volume en proposant dans ses expositions des installations où se mélangent photographie, peinture, néons, sangles et gravats afin de proposer au spectateur une véritable immersion dans son univers. Son approche inédite l’amène à être présent sur de nombreux festivals à travers le monde.

Katre @ Molitor

  • 1999 : découverte de la piscine abandonnée.
  • 2001 : arrêté par la police et sorti du lieu par la porte de la rotonde.
  • 2010 : retour officiel par la même porte dans le bassin intérieur abandonné grâce à une connaissance.
  • 2010 : Nike m’invite à graffer des panneaux pour le projet Molitor. Nadal en photo devant mes graffs dans Paris Match…
  • 2011 : plusieurs sessions de graff avec mes potes STS, OMT et TER. J’invite aussi Jace. Je réalise mon logo 4 sur le sol de la piscine extérieure.
  • 2014 : retour dans la piscine devenue hôtel de luxe pour « 124Collection » : Magda Danysz a invité Futura, Vhils, L’Atlas, Tanc, Blek le Rat, Nunca et moi pour peindre le mur d’une salle de réunion au sous-sol.
  • 2014 : vente aux enchères dans la piscine intérieure par Artcurial pour la Fondation Gustave-Roussy. Je réalise une œuvre sur une ancienne porte de cabine achetée par agnès b. (qui sera par la suite exposée à La Fab. lors de l’exposition « Graffiti dans la collection agnès b. » en 2021).
  • 2016 : réalisation d’une cabine du bassin intérieur.
  • 2018 : exposition de tirages photographiques.
  • 2023 : installation sur le bassin extérieur et exposition personnelle dans le hall de Molitor.
Articles en relation
Jef Aérosol – 40 ans de pochoirs, l’exposition Street Art
Exposition Capitales met l'art urbain à l'honneur Exposition CAPITALE(S) : 60 ans d’art urbain à l’Hôtel de Ville Paris
District13 Art Fair Exposition d’Art Urbain à Paris – Hôtel Drouot